NOUVEL ARRETE – PPA

Madame, Monsieur,

Veuillez trouver ci joint les dernières informations de la DDCSPP :

“L’arrêté ministériel du 19 octobre 2018 relatif aux mesures de prévention et de surveillance a été publié ce jour (https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000037508465). Cet arrêté entre en vigueur aujourd’hui et remplace les arrêtés ministériels du 8 octobre 2018, ainsi que l’arrêté préfectoral du 10 octobre 2018. Ces nouvelles mesures sont applicables jusqu’au 20 novembre 2018, et pourront être reconduites ou adaptées au vu de l’évolution de la situation sanitaire.

Ces mesures concernent notamment les points suivants :

  • Pour ce qui concerne la Meuse, le périmètre de la zone d’observation renforcée couvre désormais 13 communes, listées en annexe de l’arrêté. Les mesures applicables dans cette zone sont définies aux articles 14, 15 et 16 : maintien d’une surveillance renforcée des sangliers trouvés morts ; suspension de toute forme de chasse à l’exception de la chasse à l’affût et à l’approche ainsi que les battues sans chien (seuls les chasseurs qui ont suivi une formation à la biosécurité sont autorisés à chasser) ; interdiction de l’agrainage ; mise en place de clôtures visant à limiter les mouvements de sangliers.

  • Pour ce qui concerne la Meuse, le périmètre de la zone d’observation couvre désormais 28 communes, listées en annexe de l’arrêté. Les mesures applicables dans cette zone sont définies à l’article 13 : la chasse et l’agrainage restent autorisés sous certaines conditions (suivre une formation à la biosécurité ; éviter tout contact avec des suidés domestiques ; tenue et matériel dédiés aux activités de chasse ; recenser les personnes effectuant l’agrainage).

  • Les dispositions relatives aux élevages de suidés dans le périmètre d’intervention (zone d’observation renforcée et zone d’observation) sont maintenues (Cf. articles 4 à 9).

  • Les activités forestières sont de nouveau autorisées, en respectant les mesures de biosécurité.”

La Fédération des Chasseurs de la Meuse regrette que la reprise de la chasse dans la nouvelle zone d’observation (= 28 communes du sud de la ZOR précédente) soit conditionnée à une formation reçue,  car le temps de mise en place retarde d’une semaine la chasse au sanglier, pourtant nécessaire. La nouvelle ZOR (13 communes limitrophes de la Belgique – AVIOTH / BAZEILLES SUR OTHAIN / BREUX / ECOUVIEZ / FLASSIGNY / MONTMEDY / THONNE LA LONG / THONNE LE THIL / THONNELLE / VELOSNES / VERNEUIL GRAND / VERNEUIL PETIT / VILLECLOYE) sera limitée mais pourra rependre partiellement sous conditions. La fdc55 fera le maximum tout au long de la semaine pour une chasse effective.

Michel THOMAS

Président de la FDC Meuse