Editorial du Président

Clap de fin de saison cynégétique 2020/2021…

A l’heure où je rédige cet édito cette saison de chasse 2020/2021 aurait dû être terminée. La faune sauvage tout comme les chasseurs ont besoin de ces périodes de transition où chacun redevient complice et partenaire dans le maintien de la biodiversité.

La faune tout comme l’avifaune de nos territoires sortent de la période hivernale, pour les uns ce sera la préparation de la mise bas et pour les autres la recherche et la confection des lieux de nidifications. Les chasseurs quant à eux restent mobilisés et actifs dans la gestion des territoires ; à ce titre la FDC a œuvré depuis plusieurs mois pour garantir les équilibres de la biodiversité ordinaire. Ce sont 133 000 € qui seront injectés dans des projets dits d’éco-contribution en faveur de notre environnement local (inventaire écologique des mares de huttes, implantation de 100 buissons arbustifs, suivi des Indicateurs de Changement Ecologique,..).

Pour autant et à l’initiative de la Direction Départementale des territoires de la Meuse, la chasse du grand gibier s’est vue injustement prolongée et dénigrée dans son organisation par un arrêté préfectoral publié une semaine avant la clôture de la saison de chasse. Le TA de Nancy a ordonné la suspension de cet arrêté de destruction et par la même a conforté la FDC dans ses nouvelles orientations de gestion du grand gibier.

Il n’est pas de mon ressort de laisser sacrifier l’organisation de la chasse du grand gibier en Meuse au regard du sacrosaint équilibre agro-sylvo-cynégétique. Je tiens à saluer ici les chasseurs qui ont fait les efforts de prélèvement nécessaires au maintien de cet équilibre. Pour une minorité d’entre nous, elle reste arcboutée sur des positions individualistes qui nuisent fortement à l’intérêt général de la chasse, ces comportements devront être dénoncés et recadrés à très courts termes.

C’est bien dans cette orientation que je vous invite à participer, à distance et en visio, à notre AG qui se tiendra le 24 avril. L’objectif est bien sûr de pérenniser l’exercice de la chasse dans notre département sous toutes ses formes tout en garantissant l’intérêt culturel, social, économique et environnemental porté par notre activité cynégétique.

A bientôt.

Hervé Vuillaume.

Pdt FDC55