Jeudi dernier, Xavier DELARUE – Préfet de la Meuse et Hervé VUILLAUME – Président de la Fédération départementale de la Meuse, ont signé un accord commun de cinq mesures concrètes et applicables visant à réguler le sanglier sur le territoire.

Malgré une pression cynégétique accrue depuis la saison 2019/2020, et un prélèvement annuel moyen de 18 000 sangliers bien supérieur à la moyenne nationale, la dynamique de l’espèce, la qualité de notre agriculture et l’évolution du climat, favorables au sanglier,  perturbent encore et localement toujours l’équilibre agro-cynégétique sur quelques massifs.

Ces densités impactent chaque année les cultures et prairies, au-delà du seuil acceptable et supportable, avec une moyenne de 2390 hectares détruits ces trois dernières années.

Cette situation fait porter aux chasseurs une charge financière colossale au travers de l’indemnisation des dégâts à hauteur 3 millions d’euros par an.

S’ajoute à ces enjeux économiques le risque sanitaire que représente la Peste Porcine Africaine présente aux portes de notre pays, et dont la propagation serait accélérée sur une population de sangliers encore importante.

Enfin, les autorités administratives de notre département déplorent également un risque croissant pour la sécurité publique, constatant une augmentation des collisions routières et l’installation de sangliers en zones « péri-urbaines ».

Face à ces constats, la Préfecture de la Meuse et la FDC 55 ont décidé de s’engager conjointement dans un plan d’action de régulation du sanglier. Des outils ont été développés de façon à éclairer et à faciliter le pilotage exercé par le comité opérationnel sanglier émanant de la CDCFS.

Un dialogue constructif et engagé, basé sur l’échange d’indicateurs et de données précises portant sur le suivi des dégâts et des plans de chasse à l’échelle des lots, a permis de déterminer un plan d’action en cinq mesures.

Crédit photo @ l’Est Républicain

Mesure de diminution des sangliers :
• Une pression cynégétique renforcée sera demandée sur les lots à enjeux et des mesures administratives graduées pourront être prises à l’encontre des territoires de chasse défaillants, selon leur degré de responsabilités.
• Le tir d’été à l’affût, en particulier sur des zones cultivées ou sensibles, sera développé et encouragé, en collaboration avec le monde agricole.
• Les consignes de tir visant à la préservation de certaines catégories de sangliers ou à leur gestion qualitative sont prohibées.
• Le contrôle des points d’agrainage sera renforcé et géolocalisé, dans le strict respect du Schéma Départemental de Gestion Cynégétique.
• Les actions de communication et d’incitation financière de la FDC 55 pour favoriser le tir d’été et la protection des cultures seront reconduits.
• Le suivi des prélèvements sera amélioré grâce à la mise en place de nouveaux outils et par l’assiduité des chasseurs.

Renforcement des moyens d’action :
• Les lieutenants de louveterie seront dotés d’outils et de moyens supplémentaires d’observation et de visée nocturne. Le cas échéant, ils seront mobilisés pour des tirs d’effarouchement ou de destruction.
• La possibilité de recourir au tir de destruction de nuit aux abords des parcelles agricoles dans les secteurs à forte densité sera reconduite pour la saison 2023-2024.

Actions sur la sécurité routière :
• Réduction du nombre de collision routière grâce au suivi et à la limitation des zones de refuges possibles pour les sangliers aux abords des axes routiers.

Suivi des dégâts agricoles :
• Développement d’un outil de suivi permettant le recueil, l’analyse et la cartographie des dégâts sur le territoire pour permettre.

Sécurité à la chasse :
• Afin de ne pas augmenter proportionnellement le risque d’accidents avec l’augmentation effective des actions de chasse, la FDC et l’OFB renforceront la sécurité des chasseurs par la mise en place de formation, de sensibilisation et de contrôle des règles de sécurité.

ATTRIBUTION SUPLEMENTAIRE SANGLIER
ATTRIBUTION SUPLEMENTAIRE SANGLIER

Demandez une attribution supplémentaire en quelques clics grâce à notre formulaire en ligne.

FORMATION DECENNALE SECURITE – Sessions 2024
FORMATION DECENNALE SECURITE – Sessions 2024

Cliquez sur l'image pour accéder à l'inscription

Chaque chasseur doit passer tous les 10 ans une formation de remise à niveau sur la sécurité. Elle est ouverte aux chasseurs et chasseresses ayant validé leur permis de chasser en Meuse.

SIA

Cliquer sur le logo afin d’accéder à notre page dédié à ce nouvel outil

Portail adhérent : Déclaration prélèvement et calendrier de chasse
Portail adhérent : Déclaration prélèvement et calendrier de chasse

SAISIE DE VOS DEMANDES DE PLAN DE CHASSE ET DE VOS REALISATIONS EN CLIQUANT SUR L'IMAGE.

Pensez à renseigner également vos prélèvements hors plan de chasse concernant le Petit Gibier.

Cliquez sur le formulaire pour accéder à la page « dégâts de gibier »
Cliquez sur le formulaire pour accéder à la page « dégâts de gibier »
Permis de chasser : validation en ligne
site internet validation annuelle du permis de chasser

Commandez en ligne votre validation annuelle ou vos validations temporaires (3 jours ou 9 jours).

Attestation de prédation
Attestation de prédation
Schéma Départemental de Gestion Cynégétique.
SDGC 55
Formulaires FDC
Formulaires
Newsletter chasseurs de l’Est.
Newsletter chasseurs de l’Est.
Nous suivre :